IMG_20190604_212920 705

L’enseignement du violet

« L’enseignement n’est pas rigueur, n’est pas pouvoir, n’est pas effort. Il est présence à soi dans la permanence de soi ».

                Couleur énergie « violet naissant » de William Berton

L’enseignant est un canal de lumière qui permet cette présence intime avec le Soi. À son contact, nous entrons dans le silence du moment présent, en communion avec cette partie intime de nous-même. Petit à petit, nous ouvrons notre conscience, nous nous ouvrons à l’infini, à l’invisible, au non-palpable.

 Nathalie Poncelet (le 21-06-2020)

 

« Qui peut prétendre être capable de gérer lui-même ses envies est devenu son propre père ».

                       Couleur énergie « violet naissant » de William Berton

Pour devenir son propre père, c’est d’abord savoir discerner nos envies, nos désirs de nos besoins fondamentaux.

La vie nous offres tellement d’opportunités que nous pouvons courir dans tous les sens, avoir tout ce que nous désirons, répondre à toutes les sorties proposées. Viens un jour où la vie nous propose de dire stop, de regarder ce que nous avons vraiment besoin, d’être à l’écoute de nos besoins fondamentaux.

Quels sont les besoins vitaux que mon corps réclame pour vivre en harmonie ?

Comment puis-je lui apporter ce dont il a besoin pour être en bonne santé ?

Mon habitat correspond il à mon besoin fondamental ou répond il au besoin de la société, du regard des autres ?

Qu’es-ce que je fais pour garder un corps en forme, quelle activité corporelle es-ce que je pratique ?

Avec quelle alimentation je nourris mon corps ? De quelle façon je mange ? Es-ce que je m’autorise à manger dans l’ambiance la plus appropriée pour une bonne digestion des aliments ingérés ?

Chacun de nos cinq sens ont besoin d’être nourris, comment je les nourris ?

Suis-je épanouie dans ma vie affective et sexuelle ?

Quand le cycle de la vie nous propose la restriction, dans n’importe quel domaine que ce soit, nous pouvons nous y soumettre ou nous pouvons nous battre, nous démener dans tous les sens pour nous en sortir. Nous sortons de ce passage plus fatigué et plus insatisfait. Qui ne connaît pas dans sa vie ce moment de restriction qui nous demande de passer de l’extraversion à l’introspection. Obligé pour beaucoup par la force des choses, soit par la maladie, la mise au chômage, un divorce, une perte d’un être cher, ce moment peut se vivre dans la souffrance et l’isolement ou le passer dans un moment de solitude essentielle au développement de notre âme pour un retour à l’être.

Tout le monde dans sa vie connaîtra un moment où le retour à plus de simplicité dans sa vie deviendra primordial pour continuer son chemin dans la paix. Accepter un tel cycle nous demande de l’introspection, de la solitude choisie, du calme et du repos, nous apprenons à nous soumettre aux lois naturelles de l’Univers.

Savoir reconnaître les cycles de la vie et suivre leurs mouvements permet d’économiser l’énergie dont nous avons besoin pour continuer à avancer avec plus de sérénité, plus de douceur envers soi-même et envers les autres. Nous acceptons les moments de restriction ainsi que la tournure des événements avec clarté et justesse pour accepter les conditions de vie proposée.

Nous laissons la place à l’apaisement qui nous permet de rester confiant, nous nous installons dans le moment présent avec un esprit serein et créatif.  Nous construisons le futur en partant de notre intériorité et avec confiance nous créons nos nouvelles conditions de vie pour notre futur.                                                                                                                 

Nathalie Poncelet (le 11/8/2019)

Partager sur les réseaux sociaux
Ajouter un commentaire