bty

La respiration c’est la vie

La Mort et la Vie sont intimement reliées à la respiration. Dès que nous portons notre attention sur la vie, la mort et tout ce qui est mort attire notre attention. Pour se maintenir en vie, nous avons besoins de regarder et d’être en contact avec tout ce qui est vivant sur cette terre.

Nous ne pouvons pas prétendre être en vie si nous ne regardons pas la mort en face dans nos comportements de tous les jours. Regardez la transformation de ce pissenlit, il offre sa fleur avant de se transformer et quand un coup de vent ou notre souffle vient souffler son duvet, il meurt, mais c’est graines vont féconder la terre pour se renouveler sans cesse.  À chacune de nos expirations, nous mourrons un peu pour renaître à l’inspiration. À l’expiration, laissons nos pensées et nos futilités mourir pour respirer en conscience et laisser entrer en nous le nouveau, la vie.

La vie surpasse notre entendement à vouloir nous rapprocher de ce qui est vivant, nous nous donnons le choix de contacter la vie. Si nous laissons la mort nous atteindre, que ce soit par des aliments cuits et recuits, transformés, industrialisés, notre corps et notre esprit se tourne vers la mort. Dès que notre regard se tourne vers le monde matérialiste, la peur de perdre, le souci du lendemain, l’accumulation à outrance de biens pour se réconforter, se protéger, se sécuriser, dès que nos pensées sont tournées vers le mal, le laid, la peur de mourir, dès que nos émotions difficiles conduisent notre vie, nous tournons notre âme vers la mort, aucune vie ne peut s’exprimer à travers la mort du corps, de l’âme et de l’esprit.


Notre devoir, d’être humain est de ressentir, de vivre et de rendre vivant tout ce que nous touchons, nous regardons, car la vie se manifeste à travers nos cinq sens. Si nous portons notre attention sur le vivant, c’est le vivant qui viendra par ricochet à nous. Un peu comme une vague qui revient inlassablement sur la plage, nos cellules demande à recevoir le vivant pour se régénérer, et retrouver la joie du vivant. Car la joie se trouve jusqu’au plus intime de nos cellules.

Nos cellules qui recevoir la vie offre la vie. Le monde de notre liquide intérieur est un peu comme l’océan qui se renouvelle sans arrêt par le remous de ses vagues. La respiration, l’alimentation, un bon sommeil, de l’exercice physique doux, des pensées positives, un détachement sains permettent à notre corps de se renouveler.

 

Prendre le temps, avancer doucement, regarder devant soi permet de trouver un équilibre, une harmonie dans sa vie et de garder la santé.

Car c’est la santé du corps, de l’âme et de l’esprit qui conduis à la joie profonde.

Bouger, marcher, chanter, danser dans la nature, c’est se sentir en vie, nous regardons le beau et le beau nous fais nous sentir en vie, pétillante. Toute la beauté que la nature nous offres est un cadeau pour nos cinq sens, pour notre corps, pour notre vie.

Partager sur les réseaux sociaux
Ajouter un commentaire